Agenda  

   

La sarbacane est un tube ou tuyau avec lequel on lance de petits projectiles par la force du souffle.

 

Pratique traditionnelle :

La sarbacane est une arme utilisée dans l'art de combat ninjutsu et par certaines tribus de chasseurs-cueilleurs, notamment en Amérique du Sud.

 

La sarbacane des indiens d'Amazonie :

Frédéric Morin a cité Auguste Demmin et son « Guide de l’amateur d’armes et armures anciennes » (1869). Cet auteur donne une étymologie au mot sarbacane qui n’est pas celle communément admise.

Il y est écrit que ce mot viendrait de l’italien « cerbotana, mot fait de Carpi, lieu où l’instrument était fabriqué, du latin canna, roseau ». Or, tous les dictionnaires, dont le Littré, s’accordent sur l’origine espagnole (cerbatana) et arabe (zarbatana) du mot. Au XVIe siècle, Montaigne l’emploie encore sous la forme « sarbatane », qui disparaît au siècle suivant pour devenir « sarbacane ». Littré note que ce changement est dû sans doute à l’influence de « canne », qu’on croyait y retrouver. Il est vrai que la forme de l’objet et sa matière laissent penser qu’il s’agit d’une sorte de canne.

La plupart d’entre eux ont pour la chasse une arme de prédilection qui leur est particulière. Ils la nomme « poucouna », les Espagnols « gravitana », et c’est une sarbacane. Formé d’une jeune tige de pashiouba miri (palmier connu sous le nom d’iriartea setigera), creusée en y introduisant une baguette, cet engin a près de trois mètres de longueur, sur dix à douze centimètres de circonférence dans sa partie la plus grosse, car le pashiuba, dont il est composé, est plus mince vers le haut qu’à sa base.

Après en avoir nettoyé l’intérieur au moyen de la baguette qui l’a forée, l’Indien pourvoit sa bacouna d’une embouchure composée de deux défenses de pécari. Il y place, vers l’extrémité la plus large, un point de mire formé d’une dent de paca, ou d’un autre rongeur, et le fixe avec un peu de gomme. Enfin, s’il veut avoir une arme de luxe, il en décore l’extérieur en y enroulant avec soin la tige d’une liane brillante. »
L’Indien introduit ensuite une fléchette d’une cinquantaine de centimètres dont la pointe est trempée dans le curare, poison paralysant. Il ne reste plus qu’à viser et à souffler…

 

 

Sarbacane sportive :

La sarbacane sportive, appelée blowgun ou blowpipe en anglais (et fukiya en japonais), est un sport de tir de dards (projectiles) sur cible à points. La sarbacane moderne est un tube en aluminium (de 122 cm max, diamètre 1.016 cm) avec une embouchure, qui propulse par le souffle du tireur 5 petits dards en acier disposant d’un petit embout conique en plastique.

La pratique de la sarbacane est non seulement très simple et surprenante, mais a aussi des effets bénéfiques sur la santé (muscles pectoraux et abdominaux, respiration, oxygénation du sang, concentration, antistress) et peut être encadrée dès l'âge de 6 ans.

 

 

   
   

Qui est en ligne ?  

Nous avons 90 invités et aucun membre en ligne

   

Visiteurs  

2.png6.png1.png0.png9.png7.png
Aujourd'hui373
Hier1091
Semaine2536
Mois31302
Total261097

28 juin 2017
   

Connexion  

   
© Sarbacane-Bessay.fr